BMW M2: 40 ans après la 2002 turbo !

alaune

Ca y est, BMW a enfin présenté sa M2 ! Sa devancière, la série 1M coupé n’avait pas eu le droit de porter le « M »  à l’avant de son patronyme à cause de la fameuse M1, celle par qui tout est arrivé.

Pourtant si on devait retourner dans le passé, celle dont la M2 se rapproche le plus c’est la confidentielle 2002 turbo… une sorte d’avant M3 ! Avec son moteur 2.0l injection turbo de 170 ch. et ses 1080kg, cette 2002 faisait figure d’épouvantail, soit une monture très difficile à maîtriser. Produite à 1642 exemplaires entre 1973 et 1975, cette voiture est aujourd’hui un collector. Pour sa M2, BMW a voulu refaire le coup de la 2002 turbo en la dotant de caractéristiques pour le moins enthousiasmantes. La preuve ? Un nouveau moteur 6 cylindre en ligne de 370 ch. et 500 Nm (en overboost), les trains avant et arrière de la M4, mais aussi la possibilité de choisir (en option) la fameuse boîte séquentielle M DKG de sa grande soeur la M4. Beau programme en perspective !

AVANT

Vmax de 270 km/h avec le pack M Driver

0-100 km/h  en 4,3 s avec la boîte séquentielle qui dispose de la fonction « launch control »

Profil

La M2 applique la technique de la compétition à la route et aux sorties circuit, résultat: châssis M Sport de construction légère en aluminium, boîte à double embrayage 7 rapports (M DKG) optionnelle, différentiel M actif, système de freinage BMW M Compound et mode M Dynamic… Elle va donner du fil à retordre à la M4 !

Cockpit

BMW a aussi pensé aux fans des sorties circuit avec des applications spéciales… Par exemple l’application GoPro pour commander via l’iDrive une caméra fixée sur le tableau de bord et des affichages sur l’écran de contrôle afin d’enregistrer les tours de circuit, ou l’application M Laptimer pour analyser en détail son style de pilotage sur circuit. Et bien sûr, les vitesses et autres points de freinage peuvent être partagés via e-mail ou Facebook.

Moteur

Son nouveau 6 cylindres en ligne 3.0l dispose des technologies TWINPOWER qui se caractérisent par un turbocompresseur à double entrée, l’injection directe d’essence, le déphasage des arbres à cames VANOS et le contrôle variable de la levée des soupapes VALVETRONIC.

Cette débauche technologique permet des performances de haut niveau avec une consommation réduite à 7.9 l/100 km ou 185 g de CO2 par km (sur le cycle d’émissions).

34 AR