BMW S 1000 XR: C’est de la dynamite !

BMW S 1000 XRBMW S 1000 XR

LG-4 1:2 stars

Sportive? Trail? Roadster? Rien de tout cela mais tout cela à la fois ! BMW prend en effet le meilleur de ses modèles dans les trois segments pour sortir une moto d’exception, la S 1000 XR, vive et dotée d’un fabuleux moteur quatre cylindres en ligne. Un cocktail explosif !

Quelques tours de roues avec cette BMW S 1000 XR et une conviction s’installe d’emblée: cet essai va constituer un moment d’exception et les 230 kilomètres de petites routes sinueuses au programme ne seront pas de trop pour apaiser une soif de sensations.  Clairement, le constructeur bavarois n’a pas raté son coup avec cette S 1000 XR, un maxi-trail – le constructeur préfère cependant l’appellation «Adventure Sport» –  haut de gamme qui s’en vient empiéter sur les plates-bandes de deux prestigieux concurrents directs, Ducati et sa Multistrada 1200S, et KTM et sa 1290 Adventure.

BMW S 1000 XR

Un moteur – quatre cylindres de 999 cm3 et 160 ch – qui déménage

Cette S 1000 XR renforce la famille des motos à moteur quatre cylindres en ligne du constructeur bavarois: elle prend les gènes sportifs de la S 1000 RR et HP4 ainsi que l’esprit roadster de la S 1000 R, y compris au niveau de son design atypique et léché. Un look et une construction générale (notamment la position de conduite droite, un large guidon et les débattements agrandis) qui intègrent en sus le concept trail et le côté baroudeur des R 1200 GS et R 1200 GS Adventure (dotée cependant d’un bloc deux cylindres) qui font la fierté et la «fortune» de BMW Motorrad.

BMW S 1000 XRCes multiples influences ne pèsent cependant en rien sur l’homogénéité de la S 1000 XR qui révèle rapidement une très forte identité. Son caractère trempé doit beaucoup au moteur de 999 cm3 cachant une cavalerie de 160 chevaux à 11.000 tours/minute (pour un poids de 228 kilos tous pleins faits), et un couple maximal  généreux (112 Nm à 9.250 t/m) qui favorise les franches accélérations à tous les régimes.

Cerise sur le gâteau, l’option «Pro» comprend aussi le «shifter pro» qui procure un incroyable confort d’utilisation et offre un temps de passage des rapports ultra-réduit.

De série, la moto reçoit notamment  l’ABS, l’antipatinage ASC et deux modes de pilotage («rain» et «road»). C’est bien, mais quitte à acquérir une moto d’exception,  autant casser sa tirelire pour doter la belle de l’option «Pro» qui apporte non seulement deux modes de pilotages supplémentaires («dynamic» et «dynamic pro»), et un contrôle de traction lui aussi dynamique (DTC), mais encore un ABS Pro. Un système performant lors de freinages en ligne droite mais surtout qui améliore la sécurité lors d’un freinage en virage en intervenant même moto couchée. L’ABS Pro évite alors qu’une roue se bloque, réduit les modifications de la force de braquage et, au final, empêche le redressement intempestif de la moto. Un élément de sécurité non négligeable!

BMW S 1000 XR

Un prix accessible pour la catégorie

Et c’est parti pour 230 kilomètres de pur bonheur. Autant annoncer la couleur: pour se faire vraiment plaisir, pas la peine de s’embêter avec le mode «road» pour directement plonger dans le mode «dynamic» qui apporte un incroyable lot de sensations. Un moteur hyper agressif, réactif et fougueux, un freinage efficacement brutal (ou brutalement efficace), une incroyable vélocité, un châssis sain qui met en confiance, une boîte bien étagée (très agréable ce «shifter»), une selle confortable, une relativement bonne protection au vent: pas vraiment de grosses ombres au tableau, il faut l’admettre, pour cette bécane qui colle au bitume et aux capacités dynamiques affirmées. En attaquant fort, la consommation peut grimper à plus de 7 l/100 km, mais est-ce un problème dès lors qu’on parle de plaisir.

Pour se faire vraiment plaisir, pas la peine de s’embêter avec le mode «road» pour directement plonger dans le mode «dynamic» qui apporte un incroyable lot de sensations…

Photo3

Quelques réserves cependant, la moto parfaite n’existe pas (encore): le mode «road» semble un rien terne et convient pour la conduite en ville ou lors de virées pépères.  En outre, lors de gros freinages, toujours en mode «road», la roue arrière a tendance à sautiller rapidement, un phénomène qui disparaît en mode «dynamic». A relever encore quelques vibrations moteur à vitesse constante élevée et une utilisation en duo satisfaisante mais néanmoins loin de valoir celle de la R 1200 GS.

Un avertissement pour terminer. Sur les motos modernes haut de gamme, les aides électroniques, comme l’ABS Pro ou le contrôle dynamique de traction, se montrent à ce point efficaces et peu intrusives voire discrètes qu’il est aisé de sur-conduire et dépasser les/ses limites. Les systèmes embarqués effacent, presque sans se faire remarquer, les approximations et écarts de conduite mais ces mêmes systèmes possèdent aussi leur point de rupture. Et là…

Shifter Pro - BMW

Un regard sur les tarifs: avec un prix de base de 15.326 euros, la S 1000 XR reste abordable. Avec les options recommandées (pack «touring» à 1.518 euros, pack «dynamic» y compris le shifter à 1.035 euros et ESA dynamique à 734 euros), la BMW se maintient sous les tarifs de Ducati et KTM, tout  en étant mieux équipée.

Fiche technique

Texte : Lucien Joseph | Photos : BMW