A l’Aventure sur les routes du Portugal – Jour 3

IMG_3557

Après mon arrivée à la Serra de Estrela, j’ai décider d’y rester un jour de plus suite à la rencontre d’un ami brésilien qui m’a proposé de l’accompagner à faire un trail dans les montagnes portugaises…

Malgré l’agitation dans l’auberge de jeunesse où des étudiants du programme Erasmus ont fêté une bonne partie de la nuit, j’ai tout de même réussi à passer une nuit reposante et réparatrice…

Rencontre au petit-déjeuner

Rodrigo – l’ami brésilien rencontré la veille – et moi nous étions donné rendez-vous au petit-déjeuner avant de partir faire notre trail.  Je m’y pointe vers 8h45 mais point de Rodrigo en vue. C’est alors que je reconnais Patricia avec qui j’avais fait connaissance  la veille et je m’invite à sa table qu’elle partageait avec un couple, Jean-Claude et Véronique, des retraités qui viennent tout droit d’Australie pour visiter le Portugal. Tout en prenant notre petit-déjeuner nous échangeons sur nos origines, ils m’indiquent avoir reconnu mon accent belge et je leur rend la pareille sur le leur qui est visiblement issu du sud de la France! Jean-Claude et Véronique sont des français qui ont émigré en Australie dans les années 1970 et s’y plaisent beaucoup. Ils me décrivent ce pays comme celui où tout est encore à faire et où il fait bon vivre… le mot d’ordre y serait « don’t worry » ! Notre discussion dérive sur de nombreux sujets, allant même jusqu’à philosopher sur la vie et nous concluons en échangeant nos e-mails avec des invitations dans nos pays de résidence respectifs… J’ai désormais une raison de visiter l’Australie !

La « Rota das faias »

Finalement j’aperçois Rodrigo qui semble sortir d’une longue nuit d’hibernation et qui me fait signe de le rejoindre sur le parking pour enfin partir faire notre trekking. Il est 10h, la météo est bonne et le soleil brille mais il fait encore frais en ce matin de juin car, ne l’oublions pas, nous sommes à plus de 1600 m d’altitude. Je passe vite par ma chambre prendre mes affaires, par précaution, je prends un sous-pull en polaire que j’utilise habituellement pour les sports d’hiver… Pas envie de prendre froid! Rodrigo qui est de passage à Lisbonne pour affaires s’était aménagé quelques jours de repos pour reconnaître de la région, c’est qu’il projette de quitter son Brésil natal où l’atmosphère politique et les conditions de sécurité ne sont pas idéales. Comme moi il a fait des études d’ingénieur et cherche à ouvrir un cabinet dans le domaine de l’ingénierie civile, nous en discutons alors que nous faisons route à travers les montagnes portugaises pour rejoindre le point de départ de la « rota das faias », le trail qu’il a sélectionné. Ce faisant nous découvrons des paysages aussi impressionnants que magnifiques où la végétation a du mal a survivre dans un sol principalement fait de rocaille et nous nous arrêtons à chaque fois que le point de vue en vaut la peine, c’est-à-dire très souvent ! Je découvre que Rodrigo est un grand fan de photo et que toutes les occasions sont bonnes pour prendre des clichés en situation, notamment avec ce berger qui promène ses moutons le long de la route.

Nous arrivons sur le point de départ de notre trail qui se situe à Manteigas, une petite bourgade coincé dans une vallée au paysage bucolique. Rodrigo me montre une application qu’il utilise pour ses trails, on peut y télécharger des parcours enregistrés par d’autres utilisateurs, suivre leur trace et prendre des photos « on the go » qui seront automatiquement insérées dans notre parcours… Il n’en faut pas plus pour exciter Rodrigo!

8 km et 850 m de déniveléIMG_3525b

Nous débutons notre parcours par une longue descente pavée que nous devrons remonter à notre retour. En suivant les sentiers renseignés par l’application nous nous retrouvons à presque escalader des passages rocailleux et notre vitesse de progression s’en ressent. C’est alors que Rodrigo me fait remarquer que sur notre parcours de 8 km, nous allons franchir un dénivelé positif de 425 mètres et, comme c’est une boucle, pareil en négatif ! Heureusement la température est montée et les 18 deg sont idéaux pour cet exercice.

En pénétrant dans les bois la végétation s’est faite plus dense avec une multitudes d’arbres résineux et autres qui m’ont presque donné l’impression d’évoluer dans les forêts luxembourgeoises… Etonnant! Mais à bien y réfléchir j’en conclu que les conditions climatiques de cet endroit du Portugal ne doivent pas être très éloignées de celles rencontrées chez nous, ceci explique sans doute cela.

Après 4 km nous arrivons au point culminant de notre trail, c’est le mirador qui surplombe la vallée de Manteigas avec sa vue imprenable sur une région encore protégée. Là, je profite de l’aide de Rodrigo pour tourner une petite séquence vidéo à l’attention du site Bomdia.lu qui a relayé mon blog.

En terminant notre trail Rodrigo me propose d’aller déjeuner dans un petit troquet typique de la région où nous dégustons du fromage de chèvre et du presunto (jambon cru portugais), nous nous régalons!

IMG_3558

Nous profitons de la route du retour pour faire une halte au point le plus haut du Portugal (connu par le nom « Torre » qui signifie la tour) qui culmine à 1993 mètres et découvrons même les remonte-pentes de la station de ski locale… du ski au Portugal, je n’y aurais pas pensé ! En retournant à l’auberge de jeunesse, je m’empresse d’écrire mes aventures de la veille pendant que Rodrigo part faire un petit tour avec la R 1250 RT… Il était ravi comme en attestent les clichés sur sa page FB.

IMG_3537