Porsche: De la rouille à la perfection

S17_3347_fine

Qu’il soit Old ou Young timer, posséder un véhicule de collection n’a jamais été aussi tendance qu’aujourd’hui. C’est ainsi que s’est développe le phénomène du « barn find » qui consiste à dénicher des véhicules anciens oubliés dans de vieilles demeures ou enfouis  sous la paille au fond d’une grange. Voici l’exceptionnelle histoire d’une très rare Porsche ressuscitée dans ces conditions…

Nous sommes en 1964. Porsche est en train de commercialiser la remplaçante de la 356, la 901. Il y a cependant un problème. Le numéro 901, en tant que dénomination du modèle, n’est pas utilisable car protégé par une autre marque automobile, Peugeot. La marque au Lion a en effet les droits d’utilisation sur chaque numéro à trois chiffres possédant un zéro au milieu. 201, 301, 403, le reste de l’histoire, on la connait… Porsche a donc dû trouver une solution en vitesse et c’est ainsi qu’est née la légendaire désignation 911. Mais avant ce changement de dénomination, Porsche avait déjà commercialiser un nombre limité de 901. Les années ont passé, les modèles de 911 se sont succédés mais jamais Porsche n’a réussi à remettre la main sur une 901 originale pour la conserver dans son patrimoine et l’exposer dans son musée.

Puis en 2014, 50 ans après, c’est la consécration. Une équipe de télévision allemande, en plein tournage d’une émission consacrée aux antiquités et objets anciens, tombe nez à nez avec deux 911 stockées au fond d’une grange. Dans un premier temps, l’équipe télé ne va pas y prêter attention mais, quelques jours plus tard, l’un des membres de l’équipe prend les devants et contacte Porsche. Sans traîner une seule seconde, un expert de la marque, ce membre de l’équipe de TV ainsi que le propriétaire de cette grange se retrouvent face à ces deux 911. Le verdict tombe. Ces trois personnes ont devant eux, la plus ancienne des 911 encore existante. Il s’agit du châssis 300-057, donc la 57ème 911 produite, et qui plus est, sous la désignation 901. Une véritable perle rare…

Après quelques jours de négociation, Porsche acquiert ces deux 911. Il n’était absolument pas question de laisser ces dernières pourrir plus longtemps dans cette grange. C’est ainsi que commence une très longue et complète restauration de la 901 #57. N’ayant jamais été restaurée sous quelque forme auparavant, Porsche part d’une feuille blanche. La marque va alors prendre la décision de conserver au mieux l’originalité du véhicule et, pour un maximum d’authenticité, la réparation des pièces sera privilégiée à leur remplacement. Aussi, toute pièce non « sauvée » sera remplacée par une autre datant de la même époque. Aucune pièce n’est donc neuve! C’est à cause de cette méthode de restauration que celle-ci a pris plus de trois ans. Mais honnêtement, cette attente valait le coup tant le résultat final est époustouflant… Un chef d’œuvre d’authenticité avec une histoire qui l’est tout autant, cela n’a pas de prix!

A l’occasion d’une visite au musée Porsche en 2014, nous avons eu la chance de voir cette fameuse 901 avant le début de sa restauration. Les photos que vous découvrez dans cet article ont été prises dans l’atelier de restauration et sont donc exclusives! Si vous n’aurez plus la chance de revoir cette très rare 901 dans cette état, Porsche consacrera une exposition du 4 décembre 2017 au 8 avril 2018 pour la découvrir dans son « nouveau jus ».

S17_3355_fine

Photos: Porsche & ADPF – Texte: Xavier Fridrici/ADPF