Mercedes S400 Coupé : La grande classe abordable

Capture d’écran 2017-02-07 à 23.28.34

LG-4 1:2 stars

La Mercedes Classe S Coupé incarne l’élégance, le raffinement et le luxe dans un segment aussi élitiste que confidentiel. Nous avons testé sa version d’entrée de gamme, histoire de constater si, même « de base », elle garde son charme et son charisme…

L’année dernière, nous avions déjà eu l’occasion d’essayer la S500 Coupé, la version de milieu de gamme du gros coupé Mercedes. Aujourd’hui nous jetons notre dévolu sur la petite dernière qui délaisse le moteur V8 au profit d’un petit V6. Saura-t-elle continuer de nous enthousiasmer comme l’avait fait sa grande sœur à l’époque ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir !

Un charme inouï

Esthétiquement, rien ne permet de distinguer la S400 de la S500 testée l’année dernière. Les lignes de ce grand coupé restent inchangées et conservent une élégance rare avec des courbes qui ondulent et creusent sa carrosserie de proportions qui relèvent presque de la sculpture… On n’est pas loin de l’œuvre d’art ! De ce fait, la S400 Coupé perpétue la tradition Mercedes qui signe ses coupés haut de gamme avec l’absence du montant central « B » entre ses vitres latérales dépourvues d’encadrement. Un détail qui confère un charme inouï au profil de cette magnifique automobile, surtout lorsqu’on la contemple toutes vitres baissées. Magnifique ! En outre, il est possible de configurer l’esthétique de sa carrosserie à la carte, par exemple avec le pack AMG qui apporte des boucliers plus enveloppants, une hauteur de caisse rabaissée et des jantes de gros diamètre… et le tour est joué, on croirait voir une S63 AMG !

Capture d’écran 2017-02-07 à 23.30.29

Confortable et exclusive

A l’intérieur, le mobilier et les instruments de bord sont identiques à ceux de la S500, y compris les deux énormes écrans digitaux faisant office d’interface homme-machine. Leur graphisme a progressé mais leur lisibilité, partiellement entravée par le volant, continue de nous gêner. Excepté ce détail, il sera difficile de trouver matière à discussion car, encore plus qu’à l’extérieur, ici tout est configurable. Cuir, bois noble, aluminium ou carbone, l’habitacle de la S Coupé est personnalisable à souhait ! Le confort et la qualité des sièges (électriques, ventilés, chauffants et massants) et des suspensions pilotées sont tout bonnement exceptionnels. Leurs courbures, leurs intensités de chauffage et massage (assis et dossier) se pilotent via l’énorme écran multimédia. Impressionnant ! La qualité de l’assemblage et des matériaux du mobilier de bord frise la perfection et le silence impressionne autant que l’absence totale de vibration. Bref, nous sommes à bord d’un salon roulant monté sur coussins d’air (suspension Airmatic) parfaitement isolé de l’extérieur par un double vitrage… Bluffant !

Capture d’écran 2017-02-07 à 23.32.22

Performante et raffinée

En délaissant le V8 pour un petit V6, on pouvait s’attendre à un déficit d’agrément de conduite mais il faut bien reconnaître qu’il n’en est rien ! Bien sûr, la puissance est réduite de 88 chevaux et le couple perd 200 Nm, mais en conduite normale cela ne se remarque pratiquement pas. Voilà bien la preuve qu’il est difficile d’exploiter pleinement toute la puissance d’un moteur dans le trafic, mais aussi que ce petit V6 est sacrément bien né ! En effet, nous avions déjà eu l’occasion de le tester dans les C43 AMG et SL400 et il nous avait fait très forte impression… coupleux et puissant, il distille un plaisir de conduite réel en émettant une sonorité des plus mélodieuses. Un moteur qui fera date ! Comme sur la S500, la transmission fait appel à la boîte automatique 7 rapports 7G-Tronic (9 rapports sur C43 et SL400) et entraine les quatre roues via le système 4Matic de série. Le tout, combiné à la suspension pneumatique Airmatic, lui confère de belles performances et procure un comportement routier agile et précis tout en préservant un haut niveau de confort. Finalement ce qui étonne le plus c’est l’homogénéité globale de cette S400 4Matic, d’une part elle peut évoluer en silence et tout en douceur dans un confort royal et, d’autre part, ses performances et sa tenue de route sont d’un niveau insoupçonné pour un modèle d’entrée de gamme… Mais quelle gamme !

Capture d’écran 2017-02-07 à 23.33.39

Capture d’écran 2017-02-07 à 23.24.22