Mercedes C63s AMG Cabriolet : Le plein de sensations !

Mercedes-AMG C 63 S Cabriolet (A 205), 2016

LG-5 stars

Après la berline et ses dérivés break, SUV et coupé, c’est désormais au tour du cabriolet de venir compléter la gamme du modèle « C » de Mercedes. Cette forme de carrosserie constitue une première dans l’histoire de ce modèle, et pour bien faire les choses Luxgears a choisi de tester sa version la plus extrême !

On ne présente plus la C63 AMG, nous avons d’ailleurs récemment consacré un article à sa version break. Mais contrairement à ses rivales jurées, les BMW M4 et Audi RS5, elle n’avait jamais osé ôter le haut pour se découvrir au soleil. Cet impair est désormais corrigé avec cette nouvelle déclinaison cabriolet à l’esthétique très aguicheuse…

S cabriolet en réduction

Au premier coup d’œil la nouvelle C cabriolet surprend par sa ressemblance avec le vaisseau amiral de Mercedes, la S cabriolet. C’est moins sa face avant que son profil ou sa poupe qui marquent ce mimétisme. L’élégance intemporelle de son profil est rehaussée par la présence d’une capote souple qui lui donne un cachet et une classe à part, autrement plus réussie que certaines réalisations à toit rigide. La ligne de sa capote en toile parfaitement ajustée réussit même l’exploit d’être plus belle que celle du coupé dont elle dérive. Notre modèle d’essai était vêtu d’une élégante robe blanc diamant satiné à capote noire et équipée de superbes jantes AMG multi-battons au voile noir cerclé d’argent. Comme pour le coupé, les hanches de la C63 cabriolet enflent de 66 millimètres pour loger des trains aux voie majorées, histoire de garantir un comportement routier de haut vol… Une demande expresse de Tobias Moers, le boss d’AMG ! Vue de l’arrière, notre C63 cabriolet ressemble aux sprinteuses qu’on a pu admirer lors des J.O. de Rio… Cette beauté fatale aux galbes musculeux possède une allure élégante et racée qui lui va à ravir.

Peu de moteurs de la production actuelle sonnent comme le M177 de la C63 !

Mercedes-AMG C 63 S Cabriolet (A 205), 2016

Un moteur au son inimitable

Mercedes-AMG C 63 S Cabriolet (A 205), 2016Comme nous l’avions détaillé dans notre précédent numéro, la nouvelle C63 AMG abandonne le fameux V8 6,2l atmosphérique au profit d’un tout nouveau V8 4,0l biturbo à injection directe. Plus puissant et plus souple, ce moteur a su garder toute sa réactivité et sa voix en passant à la suralimentation, surtout quand on active la fonction échappement sport, une option complètement démente ! Si elles étaient déjà bien présentes en version fermée, que dire de ses vocalises lorsqu’on roule décapoté… Le moindre tunnel, la moindre ruelle deviennent une raison de faire résonner les ondes qui émanent de ses entrailles telles un fauve rugissant ou des coups de tonnerre par une nuit d’orage. Peu de moteurs de la production actuelle sonnent comme le M177 de la C63 ! Mais cette bande son ne suffirait pas si la déferlante de poussée qui l’accompagne n’était pas au rendez-vous… Imaginez que ce cabriolet de presque 2 tonnes est capable de se propulser de 0 à 100 km/h en à peine 4,1 s et vous aurez compris que 510 chevaux et 700 Nm de couple ça cause !

Un comportement routier au top

Souvent, la tenue de route est le point faible d’un cabriolet à caractère sportif, surtout lorsqu’il dérive d’une berline. La raison venant de la diminution de la rigidité de sa structure qui se voit amputée de son toit. On se retrouve alors avec un châssis trépidant, car ne réussissant pas à digérer la rigueur des suspensions sport, ou à l’inverse, avec des suspensions réglées trop souples pour éviter ce phénomène.

Le moindre tunnel, la moindre ruelle deviennent une raison de faire résonner les ondes qui émanent de ses entrailles…

Pourtant, il faut reconnaître que ce n’est pas le cas de la C63 cabriolet qui réussit à combiner rigidité, rigueur de comportement et confort de roulage. Cela grâce à une structure parfaitement renforcée aux endroits stratégiques et à une suspension sport pilotée réglable sur plusieurs modes. Bien sûr cela se paye sur la balance avec un poids conséquent de 1850 kg, ce qui n’est pas rien. Mais les ressources de son moteur et les parfaits réglages de sa suspension ne donnent jamais l’impression d’être aux commandes d’un véhicule lourd ou pataud, que du contraire !

Mercedes-AMG C 63 S Cabriolet (A 205), 2016Les performances de ce superbe bolide, sa tenue de route de haut vol, et surtout la sonorité de son extraordinaire moteur, donneront la banane au plus blasé des conducteurs qui jouira d’un environnement de conduite des plus complets et où il fait bon vivre. On pourrait tout au plus regretter la position un peu trop basse des appui-têtes arrière fixes, la raison venant du fait qu’ils font aussi office d’arceau en cas de retournement.  Les plus sportifs prétexteront que le coupé est plus performant, moins lourd et moins cher, et ils n’auront pas tort. Cependant, lorsqu’on considère ce qu’il est possible d’exploiter de ces bolides sur route ouverte, on se dit que le cabriolet suffit largement. Cette version a tout pour elle, à commencer par un look à tomber, et il serait vraiment dommage de se priver du plaisir de rouler cheveux au vent ! Le mot de la fin ira à son tarif toujours plus élitiste (surtout avec les indispensables options) mais ne dit-on pas que quand on aime, on ne compte pas ?

Vue de l’arrière, notre C63 cabriolet ressemble aux sprinteuses qu’on a pu admirer lors des J.O. de Rio…

Mercedes-AMG C 63 S Cabriolet (A 205), 2016

Fiche Technique

capture-decran-2016-10-12-a-10-19-50