BMW R nineT Scrambler : Un look ravageur, un moteur rageur

011416top-i

L’essai de la nouvelle Scrambler avait pour cadre la visite de Lisbonne avec, accessoirement, notre participation au semi-marathon de la capitale portugaise… Récit d’un weekend palpitant !

L’occasion fait le larron

Il arrive parfois des situations où il est possible de joindre l’utile à l’agréable et c´est précisément ce qui s’est passé avec l’essai de cette nouvelle moto. A la base, il était question de trouver un moyen de locomotion pour se déplacer dans Lisbonne où nous nous rendions pour participer à l’épreuve sportive qui s’y déroulait le premier weekend d’octobre. L’idée d’un deux-roues s’imposait en évidence et un email aura suffi pour que BMW Belux contacte son homologue portugais afin de nous mettre à disposition une superbe Scrambler flambant neuve tout au long du weekend ! Une aubaine pour tester cette toute nouvelle moto du constructeur bavarois tout en profitant de superbes ballades au guidon d’un roadster dans des conditions météo idéales. Nous sommes littéralement tombés sous le charme de ce superbe roadster en le découvrant sur le parking de BMW do Portugal, son style Vintage est exquis et craquant à la fois. Il faut dire que les membres du département marketing de BMW ont choisi une combinaison de coloris idéale avec un réservoir gris mat et une selle caramel du plus bel effet. Une association qui fait merveille avec le gris argent des caches-culasse du flat-twin mis superbement en valeur par le noir brillant du bloc moteur, du cadre et des roues. Un sans-faute stylistique que les motards lisboètes n’ont pas manqué de nous faire remarquer !

p90202979-highres-the-new-bmw-r-ninet

L’outil idéal pour la balade

tram28lisbonneDe nos jours, se déplacer en deux-roues motorisé dans une capitale est devenu une évidence tant la circulation est devenue congestionnée en zone urbaine. Une remarque qui vaut malheureusement aussi pour Lisbonne dont le trafic dense en heures de pointe en découragerait plus d’un. Si cette liberté retrouvée par la conduite d’une moto est appréciable, il convient cependant de redoubler de vigilance dans la circulation, surtout lorsque la chaussée présente de nombreux pièges comme c’est le cas à Lisbonne. La surface des chaussées lisboètes, mélangeant pavés, tarmac endommagé et rails de tramway étroits et décentrés, représente des éléments particulièrement dangereux qui demandent une attention de tous les instants ! Ces conditions n´ont pas effrayé notre Scrambler pourvu d’une excellente maniabilité et de belles reprises grâce à une bonne partie cycle et à un moteur coupleux à tous les régimes. Cependant nous avons regretté la sélection peu évidente du point mort de sa boite et la sécheresse de sa suspension qui mériterait plus de souplesse pour exploiter son débattement généreux. Mais une fois le parcours urbain derrière nous, la conduite du Scrambler s’est montrée enthousiasmante avec un moteur rageur et plein de caractère, le tout doté d’un comportement routier alliant stabilité et agilité. Nous avons adoré notre belle balade le long de la route « marginal » qui longe la côte lisboète en reliant le centre de la capitale portugaise à Sintra en passant par les cités balnéaires que sont Estoril et Cascais. Un ciel bleu, une température idéale et la brise qui nous caresse le visage se rappellent encore à notre bon souvenir… des sensations exquises !

capture-decran-2016-12-03-a-00-07-03

Il était moins une !

BMW R nineT ScramblerNous conclurons notre essai par deux anecdotes. La première concerne la rapidité et la flexibilité du déplacement en moto qui nous a permis, en nous faufilant dans le trafic, de nous rendre sur le lieu de départ du semi-marathon en un temps record et de nous garer directement sur le lieu du départ… Vraiment top ! En effet, nous avons eu un petit souci de réveil le matin de la course et, sans la Scrambler, nous n’aurions probablement pas pu y participer! L’autre anecdote s’est produite lors de la restitution de notre monture… Nous dévalions l’autoroute à vive allure quand, à quelques 7 à 8 kilomètres de notre destination, un message s’afficha soudainement sur le combiné d’instruments (qui ne possède pas de jauge à carburant) pour nous annoncer qu’il ne restait plus que 6 km d’autonomie… Oups ! On s’est sorti in extremis de cette situation pour le moins inconfortable en réduisant drastiquement notre rythme pour finalement arriver chez BMW do Portugal avec une autonomie de 200 mètres (selon l’ordinateur de bord)! Tout est bien qui finit bien et c’est avec soulagement que nous prenions le taxi vers l’aéroport pour rentrer au Luxembourg.

bmw-r-ninet-scrambler-2016-4

Fiche technique

capture-decran-2016-12-03-a-00-00-27