Golf R Variant : La sportive des sportifs !

golf_r_variant_4406

LG-4 stars

C’est une première, presque une révolution… Une Golf sportive version break, cela ne s’était jamais vu ! Et tant qu’à faire, autant prendre comme base sa version la plus extrême pour que ça déménage un max…

De toute l’histoire de la quadragénaire Golf GTI, et a fortiori de la version R, jamais VW n’avait osé monter une motorisation sportive dans la carrosserie Variant. Votre serviteur s’était d’ailleurs fait la réflexion lors de la présentation de la Golf VI R en se disant qu’en break, elle serait une excellente alternative « low cost » à l’Audi S4 Avant !

golf_r_variant_cockpit

Sobre et fonctionnelle

Parler de l’esthétisme d’une Golf relève presque de la gageure tant ce modèle est connu pour sa discrétion extrême, voire son absence de caractère visuel. Dans le cas de la « R », VW a tout de même fait un effort en adoptant un bouclier avant au look agressif, des jantes de grand diamètre à travers lesquelles filtrent ses étriers bleus et, surtout, une poupe bardée de quatre sorties d’échappement… histoire de rappeler à ceux qui la verront disparaître dans le lointain qu’elle n’a rien d’une simple Golf ! L’habitacle verse, lui aussi, dans la sobriété et, excepté ses sièges sport et quelques détails de finition, rien ne différencie la « R » d’une autre Golf. Il n’empêche, son habitacle agréablement bien fini jouit d’un vaste coffre de 605 dm3 pratique et fonctionnel, ou comment allier conduite sportive et activités sportives en tous genres.

Ses 4 sorties d’échappement rappellent à ceux qui la verront disparaître dans le lointain qu’elle n’a rien d’une simple Golf !

golf_r_variant_back

Technologie au top

300 chevaux sous le capot, une boîte auto DSG-6 double embrayage, la transmission intégrale 4motion, des suspensions pilotées DCC, cinq modes de conduite, le « cruise control » adaptatif, un système multimédia avec connectivité au top… Technologiquement la Golf R n’a rien à envier aux berlines sportives bien plus huppées et c’est ce qui fait sa force. A son volant, discrètement bien calé dans ses sièges sport, on se sent parfaitement installé dans un environnement bien pensé, à la finition de qualité, où toutes les commandes tombent sous la main. Il lui manque peut-être ce petit quelque chose d’émotion qui fait le charme de certaines mais c’est clair, sobre et sans chichi. En un mot,  efficace !

golf_r_variant_habitacle

Comportement sportif

La Golf R Variant se définit comme un break très rapide, sûr et confortable quelles que soient les conditions météo. En cela, elle s’apparente à une Audi S4 Avant mais avec une architecture de traction (moteur transversal) doublée d’une transmission intégrale Haldex. Cette configuration a la réputation de manquer de sportivité en conduite extrême puisque les roues arrière ne deviennent motrices qu’en cas de perte d’adhérence. Cependant VW a réussi à faire évoluer sa transmission intégrale grâce à la dernière génération de l’Haldex qui est désormais capable de moduler le couple avec finesse et rapidité entre les essieux avant et arrière. Du coup, le comportement routier devient réellement sportif avec un train avant incisif et un arrière qui ne demande qu’à se placer pour mieux inscrire la voiture en entrée de virage attaqué sur les freins. C’est au point qu’on se demande si les 98 kg supplémentaires sur l’essieu arrière ne favoriseraient pas l’agilité et le plaisir de conduite par rapport à la berline 5 portes ! Pour parfaire le tableau, la suspension pilotée DCC et la boîte DSG-6 sont de véritables jokers qu’on a le loisir de sortir selon notre humeur du moment…

golf_r_variant_route

Les 98 kg supplémentaires sur l’essieu arrière pourrait bien favoriser l’agilité et le plaisir de conduite par rapport à la berline, un comble !

Conduite cool et relax en ville en mode confort/boîte auto, ou attaque des petites routes de campagne en mode R/séquentiel, c’est au choix. Cerise sur le gâteau, VW a pensé aux « pilotes» puisqu’il est possible de déconnecter complètement l’ESP pour aller s’amuser sur circuit, une première pour une Golf. Au final, on serait tenté de conclure que cette Golf R dans sa version Variant représente un véritable couteau suisse… Très bien aiguisé !

Fiche Technique

Capture d’écran 2015-11-28 à 23.19.02