Pagani Huayra: Encore une « One-Off »

pagani-huayra-lampo-garage-italia-customs_04

C’est devenu une habitude chez les constructeurs de supercars qui s’évertuent à proposer des exemplaires uniques. Le dernier à s’y coller, c’est Pagani qui a développé la Huayra Lampo en étroite collaboration avec Garage Italia Customs.

Une Pagani unique en son genre cela n’a rien d’exceptionnel tant cette marque est capable de tout réaliser à la demande du client à condition que ce dernier en ait les moyens. Après deux ans d’étroite collaboration avec Lapo Elkann de Garage Italia Customs, Pagani nous dévoile la Huayra Lampo. L’inspiration vient de la fameuse Fiat Turbina de 1954. Cette dernière, restée à l’état de concept-car, était propulsée par un moteur à turbine développant pas moins de 295ch. Une autre particularité de la Turbina était son Cx record de 0,14… une sacrée prouesse à l’époque!

Cette Pagani Huayra Lampo (qui signifie éclair en italien) reprend les couleurs rouge et blanc de la Turbina originale. Le rouge est néanmoins représenté sur une base de carbone. Certains de ces éléments en carbone proviennent directement de la Huayra BC, un autre modèle exclusif chez Pagani. Afin de souligner le caractère italien de cette voiture, un drapeau tricolore souligne les ailes arrières. Les jantes ainsi que les parties en aluminium sont recouvertes d’une fine couche de couleur or afin de rappeler l’ancien logo Fiat apposé sur la Turbina. En outre, on retrouve sur diverses parties de la voiture, dont les rétroviseurs, des éclairs en carbone. Pour rester dans le sujet, Pagani a développé une grille, entourant les échappements, répétant sous forme d’ouvertures le dessin de l’éclair. Du vrai sur mesure!

L’intérieur vaut aussi le détour. Le carbone omniprésent se marie avec une sellerie à damier constituée de cuir rouge et blanc qui recouvre les sièges, les contre-portes et la planche de bord. Un décor très particulier qui restitue fidèlement les couleurs de la Turbina. Question mécanique, le moteur de la Huayra Lampo n’est pas une turbine mais  bien l’habituel V12 6.0 Biturbo d’origine AMG développant 740ch.

Photos: Autoguide.com – Texte: Xavier Fridrici